• David&Myriam MOTA

Les lapins jouent aux échecs

Mis à jour : 19 juin 2020

On s'est retrouvés comme d'hab hier soir pour les répèt. J'ai retenu 3 choses de cette soirée : lapin, échecs, ce que le public ressent.



Quelle joie de voir encore le soleil doré briller dans le presbytère du père Charles-Henry Huguet à 18h30. En arrivant, on s'est dit : "tiens, ils sont pas encore arrivés", mais les enfants les ont tout de suite repérés : nos 3 comédiens en herbe, accroupis dans l'herbe, précisément dans les fourrés, se relèvent tout sourire avec un minuscule lapereau dans les bras. Eh oui, un des rendez-vous à ne pas manquer en arrivant le jeudi soir...




Je lance un pari !

D'accord, on parle de jeu d'échecs dans le titre, d'accord on voit un jeu d'échecs sur la photo...

La question est simple :


Pensez-vous que le jeu d'échecs fera partie du spectacle ???


Réponse A : oui, ce sera un accessoire majeur du spectacle

Réponse B : non, je me demande bien ce que ce jeu fait dans la salle paroissiale

Réponse C : oui, mais ça n'aura aucun intérêt dramaturgique

Réponse D : non, c'était juste pour faire une pause entre deux scènes

Réponse E : rien à voir, mais je pense que c'est le petit en pyjama qui va gagner la partie


N'hésitez pas à mettre vos réponses en commentaire !

La récompense remise le soir du spectacle aux gagnants du pari : un sachet de bonbons pour les jeunes, un carré de chocolat pour les vieux !


Ce que ressent le public...

Hier, nous avons expérimenté une dimension primordiale du théâtre. Il s'est trouvé qu'après avoir rejoué plusieurs fois la même scène, David, tout heureux d'avoir une quarante millième idée, a osé interrompre une énième fois le fil du cours des choses de l'histoire de la vie :

DAVID (hilare) : Attends, attends attends, tu peux essayer de le faire comme ça pour voir ?

LE JEUNE COMEDIEN : Bah c'est ce que je viens de faire !

DAVID : Ah bon ? C'est pas ce que j'ai ressenti.

LE JEUNE COMEDIEN : Mais moi, c'est ce que j'ai ressenti en le disant.

DAVID : Super, alors si tu as ressenti cette intention, garde ça, c'est important, ça va te guider. Maintenant, regarde-moi, je suis ce que ressent le public, tu peux faire encore mieux. Dirige ton jeu vers le public.


LE JEUNE COMEDIEN s'est mis à jouer cette phrase avec une justesse et une expressivité encore jamais entendues...c'était beau, c'était beau, c'était beau !

Bravo à nos comédiens !


C'est le printemps, c'est l'éclosion des talents !

Et n'oubliez pas de parier !

23 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout